Mutuelle et Assurance SantéComment préparer ses obsèques de son vivant ?

Comment préparer ses obsèques de son vivant ?

Préparer ses obsèques de son vivant permet de préserver son conjoint ou ses proches d’une démarche difficile à entreprendre quand on est en deuil. Comment préparer au mieux les suites d’un décès ? Quelles sont les démarches à entreprendre pour organiser son enterrement ? Quand commencer les préparatifs pour ses obsèques ? Voici comment soulager vos proches de la préparation des funérailles après votre décès.

Pourquoi préparer ses obsèques de son vivant ?

Outre le fait d’épargner vos proches de l’organisation de vos funérailles, préparer ses obsèques de son vivant va surtout vous permettre de décider de la préparation de l’enterrement.

Ainsi, vous allez pouvoir faire part de vos dernières volontés comme :

  • Votre choix entre une crémation et une inhumation.
  • Votre volonté entre une cérémonie laïque ou une cérémonie religieuse.
  • Le choix de l’entreprise de pompes funèbres.
  • Le choix du rapatriement du corps et sa destination (chambre mortuaire, chez vous ou chez une personne désignée).
  • Le lieu de la mise en bière.
  • Le contenu de l’avis de décès.
  • Le don d’organes ou son opposition.
  • La tenue vestimentaire que vous souhaitez porter et les objets que vous désirez avoir dans votre cercueil.
  • L’urne funéraire ou le cercueil que vous préférez.
  • Le déroulé de la cérémonie : musiques, lectures, liste des personnes à prévenir (ou à ne pas prévenir), donation à une association plutôt que des fleurs…
  • Le lieu d’inhumation et l’aménagement de la concession (sépulture en pleine terre, choix de la pierre tombale, du caveau…).
  • Le lieu de dispersion des cendres ou l’emplacement au crématorium.
  • Être enterré au cimetière ou sur une propriété privée.
Pourquoi préparer ses obsèques de son vivant ?
Source : shutterstock.com

Préparer l’organisation des obsèques de votre vivant, c’est la possibilité de soulager financièrement vos proches. Pour éviter qu’ils se retrouvent démunis lorsque le décès survient, vous pouvez envisager de prendre un contrat d’assurance obsèques ou un contrat de prestations d’obsèques à l’avance, aussi appelé conventions obsèques.

Pour finir, l’organisation des funérailles, c’est aussi des démarches administratives en moins pour vos proches, surtout dans un moment aussi douloureux…

Comment s’y prendre ?

Pour préparer ses obsèques de son vivant, rien de plus simple !

Il vous suffit de lister vos dernières volontés sur papier libre et de le confier à une personne ou deux de confiance. Vous n’avez absolument pas besoin de vous rendre chez le notaire pour rédiger vos souhaits et la loi oblige les héritiers à respecter les vœux du défunt.

Quant aux frais d’obsèques, n’hésitez pas à demander plusieurs devis obsèques auprès des entreprises de pompes funèbres. La plupart des sociétés funéraires vous proposeront des contrats obsèques.

Il existe deux types de contrats :

  • Le contrat de capital décès qui vous permet de constituer un pécule pour financer le coût des obsèques le moment venu. Ce capital est versé à un proche de la personne décédée et c’est elle qui s’occupe alors d’organiser les funérailles.
  • Le contrat de prestations obsèques, qui comprend un contrat d’assurance-vie. Avec ce type de contrat, c’est la société de pompes funèbres qui s’occupe alors de toute l’organisation et du financement des obsèques.

Cependant vous pouvez aussi très bien ouvrir un compte-épargne pour couvrir les frais des obsèques. Bien que les comptes bancaires du défunt soient bloqués, les proches sont autorisés à prélever l’argent nécessaire pour payer les funérailles, et ce, jusqu’à 5 000 €.

Quand faut-il y penser ?

Même si préparer ses obsèques de son vivant n’est pas une partie de plaisir, de nombreuses personnes commencer à organiser les obsèques entre 50 et 70 ans.

La raison en est simple : plus vous allez souscrire votre contrat obsèques de bonne heure et plus votre capital sera important !

Par contre, ne confondez pas contrat obsèques et assurance décès. Si le premier est destiné à financer et organiser les funérailles, le second n’est là que pour prévoir une rente ou un capital en vue de protéger vos proches.

Quand faut-il y penser ?
Source : shutterstock.com

Préparer ses obsèques de son vivant présente de nombreux avantages et vous serez assuré que vos dernières volontés sont respectées. Pensez également à organiser votre succession en rédigeant un testament. Choisissez de préférence un testament notarié qui est inattaquable !