Sécurité SocialeComment se passe le remboursement des lunettes ?

Comment se passe le remboursement des lunettes ?

Entre la monture, les verres ou les lentilles de contact, la facture d’un équipement optique peut vite devenir exorbitante et vous demande un budget conséquent. Saviez-vous que vous pouvez repartir avec vos lunettes en réduisant votre facture et même, sans débourser un centime ? Conditions à respecter, documents à envoyer et montant : voici comment se passe le remboursement de vos lunettes.

Quelles conditions respecter pour le remboursement de ses lunettes ?

Dès la naissance et tout au long de votre vie, vous pouvez être touché par certaines pathologies visuelles vous obligeant à porter des lunettes correctrices. Ces pathologies (myopie, cataracte, glaucome, névrite optique ou encore DMLA : dégénérescence maculaire liée à l’âge), peuvent être causées par des facteurs héréditaires, des infections, des traitements médicamenteux ou tout simplement par l’âge. Pour le remboursement de vos lunettes correctrices par votre CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie), votre pathologie visuelle doit correspondre à l’un des 5 troubles suivants :

  • astigmatie ;
  • myopie ;
  • hypermétropie ;
  • presbytie ;
  • amblyopie.

Pour le remboursement de vos lentilles de contact, vous devez présenter l’un des troubles suivants :

  • astigmatie irrégulière ;
  • myopie ;
  • strabisme ;
  • kératocône ;
  • aphakie ;
  • anisométropie non corrigible avec des lunettes.

Concernant la fréquence de renouvellement, vos lunettes sont prises en charge par l’Assurance Maladie :

  • tous les 2 ans pour les 16 ans et plus ;
  • tous les ans pour les 6-16 ans ;
  • tous les 6 mois jusqu’à 6 ans. 

Un renouvellement anticipé est accordé pour une grave dégradation de la vue, une pathologie oculaire ou l’incidence d’un traitement médicamenteux. L’opticien vous délivre vos lunettes uniquement avec la prescription médicale d’un ophtalmologiste spécifiant la correction de chaque œil individuellement.

Quelles conditions respecter pour le remboursement de ses lunettes ?
Source : shutterstock.com

Quels documents envoyer pour le remboursement de ses lunettes ?

Trois documents sont à envoyer à l’Assurance Maladie pour le remboursement de vos lunettes :

  • la feuille de soins (fournie par l’opticien) ;
  • l’ordonnance de l’ophtalmologiste ;
  • la facture des verres et des lunettes.

En général, votre opticien s’occupe de tout envoyer à votre place et contacte votre CPAM ainsi que votre mutuelle, mais n’hésitez pas à vérifier. Si vous avez un reste à charge à payer (différence entre le montant total de la facture et le montant remboursé par l’Assurance Maladie), votre complémentaire santé peut le prendre en charge : demandez un devis mutuelle. Dans le cas où votre opticien ne contacte pas lui-même votre mutuelle et que vous n’avez pas souscrit la télétransmission automatique de vos demandes de remboursement (entre la Sécurité Sociale et votre mutuelle), vous devrez fournir à votre complémentaire santé :

  • le décompte de la Sécurité Sociale une fois que vous l’aurez reçu ;
  • la facture de vos lunettes correctrices.

Sachez que votre opticien est dans l’obligation de vous remettre un devis pour votre équipement optique complet (verres et montures) d’après l’arrêté du 29 août 2019, parmi le panier 100% Santé et s’il le souhaite, une offre du panier pour la monture et des verres à prix libres ou inversement.

Quels documents envoyer pour le remboursement de ses lunettes ?
Source : shutterstock.com

Quel est le montant des remboursements ?

Depuis le 1er janvier 2020, tous les opticiens doivent proposer à leurs clients des lunettes correctrices (montures et verres compris) comprises dans le panier 100% Santé (option A) de l’Assurance Maladie, leur permettant de n’avoir aucun reste à charge, c’est-à-dire en ne payant rien. Les frais sont entièrement pris en charge par l’Assurance Maladie et la mutuelle de l’assuré.

Cependant, l’Assurance Maladie ne vous rembourse qu’une partie des frais de la gamme “prix libres”  (option B), le reste à charge étant remboursé en partie ou intégralement (selon votre contrat) par votre complémentaire santé, dans la limite de 100€. Vous pouvez également mixer les deux options en choisissant une monture du panier 100% Santé et des verres à prix libres, et inversement. L’Assurance Maladie rembourse l’équipement optique, hors panier 100% Santé, à hauteur de 60% d’un forfait annuel :

  • moins de 18 ans : la base tarifaire d’une monture est de 30,49€  et celle d’un verre correcteur est de 12,04€ pour le tarif bas (faible correction) et de 66,62€ pour le tarif haut (forte correction) ;
  • plus de 18 ans : l’Assurance Maladie rembourse 60% d’une base tarifaire de monture dérisoire : 2,84€ et de 2,29€ (faible correction) à 24,54€ (forte correction) pour les verres correcteurs.

Pour mieux voir sans vous ruiner, choisissez parmi la sélection du panier 100% Santé chez votre opticien ou souscrivez un contrat de mutuelle spécifique aux frais optiques, plus cher, mais avec un meilleur taux de remboursement.