Bien-êtreComment installer une maison en rondin de bois habitable toute l'année ?

Comment installer une maison en rondin de bois habitable toute l’année ?

Il n’est pas surprenant que l’idée de construire une maison en rondin de bois surgisse généralement lorsque les beaux jours apparaissent et que les gens commencent à penser à un endroit agréable pour passer des vacances d’été tranquilles ou profiter d’un moment pour soi.

Cependant, avec un peu plus d’investissement dans la construction, une maison en rondin de bois peut être facilement adaptée aux loisirs d’hiver. En effet, elle peut être utilisée autant en hiver qu’en été. Comment créer cet espace de repos habitable en toutes saisons pour pouvoir vivre au grand air ?

Choisir le bon bois : l’étape la plus importante

Bien souvent, un individu opte pour l’achat d’une maison en rondin de bois non seulement pour le caractère naturel du bois, mais aussi pour ses excellentes propriétés isolantes (thermique et phonique). Par conséquent, un chalet en rondin de haute qualité garantit déjà une excellente température intérieure. Il y fait frais en été et chaud en hiver.

Le bois le plus utilisé dans la construction de maisons en rondin de bois est le conifère, c’est-à-dire le pin, l’épicéa, le cèdre ou encore le mélèze. Bien entendu, le choix de ces essences est surtout lié à l’abondance des arbres eux-mêmes dans notre pays. Néanmoins, il ne faut pas ignorer leurs caractéristiques spécifiques. Par exemple, l’épicéa résiste beaucoup mieux aux différences de température que le pin. Ainsi, l’épicéa est souvent choisi pour les structures de construction en bois. Cependant, le pin respire beaucoup plus, ce qui se traduit par une meilleure perméabilité à l’air et à l’humidité. De plus, sa densité lui confère de meilleures propriétés mécaniques qu’une maison en rondin de bois aura également.

Choisir le bon bois : l’étape la plus importante

Un chalet en rondin fait d’épicéa aura une isolation thermique supérieure d’au moins 10 % à celle du pin. Le même chalet en mélèze sera quant à lui 25 à 30 % plus froid. Même si vous n’économisez pas beaucoup sur les matériaux de construction, sachez que le bois de cèdre rouge du Canada et de Sibérie surpasse de loin les autres essences de bois en termes de propriétés isolantes. Grâce à sa structure unique, le cèdre conserve non seulement bien la chaleur, mais purifie également l’air intérieur. Ce bois a aussi un coefficient de compression très faible, de sorte qu’il ne cède pratiquement pas à la rotation ou au rétrécissement longitudinal et transversal. Ainsi, en raison de la densité extrêmement faible et de la forte teneur en air de la structure du bois, le cèdre présente la plus faible perte de chaleur par rapport aux autres types de bois.

Lorsque vous choisissez le type de bois dans lequel votre maison en rondin de bois sera fabriquée, il est important de tenir compte de l’emplacement des arbres et de la période de l’année à laquelle ils ont été coupés. Ceci est important car, selon la forêt dans laquelle ils poussent, mixte, dense, sur une colline, dans un marais ou dans une plaine, la densité est généralement différente. Le lieu où les arbres ont poussé est également important pour la solidité et la durabilité du chalet en rondin. Par ailleurs, un arbre abattu en hiver sera beaucoup plus sec, de sorte que le séchage de la structure déjà assemblée est susceptible d’éviter les déformations majeures et les grandes fissures. De plus, les dommages causés par les champignons ou les rongeurs sont moins probables.

Comment assurer une bonne isolation à un chalet en rondin ?

Pour que les pièces de la maison en rondin de bois soient correctement isolées, prenez connaissance des divers aspects importants avant de commencer les travaux d’isolation. Faites-en sorte d’avoir une isolation de qualité.

Travaux d’isolation par l’extérieur

Tout d’abord, il est recommandé de réaliser tous les travaux d’isolation de la maison en rondin de bois par l’extérieur. Cela permet de réduire la charge thermique sur les murs. Ainsi, la température des murs reste stable toute l’année. De plus, l’isolation par l’intérieur n’est pas très pratique. Pour isoler les murs d’un chalet en rondin déjà construit, il est bien souvent nécessaire de démonter le plancher. Néanmoins, pour que la maison en rondin de bois conserve son aspect naturel, les travaux d’isolation peuvent être réalisés par l’intérieur. Toutefois, dans ce cas, il est recommandé de n’utiliser que des matériaux écologiques, car il s’agit de l’unique moyen d’avoir un air sain.

La conductivité thermique

Le deuxième aspect important à comprendre lors du choix des matériaux pour l’isolation de votre maison en rondin de bois est l’importance de la conductivité thermique. Plus le coefficient est faible, plus le bois est isolant et moins il faudra de matériaux d’isolation. Cela permet de faire des économies d’énergie. De surcroît, il est important de tenir compte du fait que le matériau utilisé pour l’isolation est perméable à la vapeur. C’est-à-dire qu’il ne “respire” pas. Ainsi, le matériau n’accumule pas l’humidité et résiste au développement des champignons.

Le mouvement du bois

Le troisième aspect à prendre en compte est qu’avant de commencer tout travail d’isolation, le bois sera en mouvement pendant quelques années après la construction. Par conséquent, les matériaux utilisés pour l’isolation et le calorifugeage peuvent être endommagés et les travaux peuvent devoir être refaits.

Inspection approfondie

Quatrièmement, si votre chalet en rondin n’est pas neuf, la première étape avant d’entreprendre des travaux d’isolation est de réaliser une inspection approfondie de la construction. Il faut déterminer si le chalet ne présente aucun dommage structurel. Dans ce cas, il convient de bien inspecter les murs et le plancher du logement, mais aussi le toit. Par ailleurs, les fenêtres et les portes représentent jusqu’à 25 % et parfois même 30 % des pertes de chaleur. Par conséquent, lorsque vous investissez dans l’isolation des murs d’une maison en rondin de bois, ne payez pas pour l’étanchéité des portes, des fenêtres et du plafond. Il n’est pas rare qu’un chalet en rondin soit isolé sans que les endroits par lesquels une grande quantité de chaleur s’échappe de la maison n’aient été pris en compte. L’isolation n’est alors pas optimale. Cependant, même de gros investissements dans l’isolation des murs ou dans un bon système de chauffage ne serviront à rien si vous ne vous assurez pas de l’étanchéité complète des pièces de la maison en rondin de bois.

Quels matériaux d’isolation choisir ?

Avant d’envisager des travaux, sachez que l’isolation du chalet en rondin ne sera certainement pas un travail rapide et bon marché, et que le choix des matériaux comptera pour la qualité de l’isolation. Actuellement, le matériau le plus utilisé pour l’isolation d’une maison en rondin de bois est la mousse de polyester. Dans ce cas, des panneaux spéciaux en polyester sont fixés directement sur le bois. Cependant, bien que cette méthode soit particulièrement populaire en raison de sa simplicité, il ne s’agit pas du meilleur type d’isolation (en raison du manque d’étanchéité du polyester).

A contrario, en raison de sa qualité exceptionnelle et de son élasticité, ce qui est important pour l’isolation thermique, le polyuréthane est aussi très souvent utilisé pour l’isolation d’une maison en rondin de bois. L’isolation avec de la laine de roche minérale est également possible et permet d’obtenir un meilleur résultat que la mousse de polyester. Cependant, si vous choisissez la laine de roche, vous aurez besoin d’un film de polyéthylène supplémentaire pour aider à absorber la vapeur d’eau qui est nocive pour le mur.

Quelle que soit la méthode ou le matériau d’isolation choisi, il est important de prêter attention aux coefficients de transfert de chaleur U et à la résistance thermique R. Le critère de transfert de chaleur permet d’évaluer l’isolation thermique ou la quantité de chaleur qui peut pénétrer à travers la cloison du matériau isolant. Plus la valeur U est faible, moins la chaleur pénètre. Si l’on considère le coefficient de résistance thermique, plus la résistance est élevée, plus la cloison sera chaude.

Quels matériaux d'isolation choisir ?
Source : shutterstock.com

Chalet en rondin : pourquoi est-il important de ne pas uniquement isoler les murs ?

Lorsque l’on parle de l’isolation d’un bien, la première chose à laquelle l’on pense est généralement les murs. Cependant, il ne s’agit pas de la seule partie de la maison en rondin de bois dont il faut s’occuper pour maintenir une température intérieure confortable.

Tout d’abord, les sols froids peuvent être considérés comme l’une des principales causes du froid dans une maison. Et il est difficile de remédier à cela par la simple pose de tapis sur le sol. Par conséquent, lors de l’installation du plancher dans un chalet en rondin, il faut s’assurer qu’aucun “pont thermique” ne se forme au cours du processus d’isolation. Par exemple, si vous décidez d’utiliser du polyuréthane pour l’isolation, sa couche doit reposer sur les murs sur au moins 10 à 15 cm. Les constructions en bois avec des sols isolés au polyuréthane ont d’excellentes propriétés d’isolation. Ce matériau est homogène. Il ne nécessite donc pas d’étanchéité supplémentaire, et il adhère bien à la couche isolante. Il permet également d’atteindre une isolation thermique beaucoup plus élevée que les autres matériaux d’isolation.

Si vous souhaitez avoir une température confortable dans votre maison en rondin de bois tout au long de l’année, il est également important de bien isoler le toit. Celui-ci protège le logement des aléas climatiques : chaleur, froid ou pluie. Ainsi, un toit non entretenu ou non étanche est généralement à l’origine de l’une des plus grandes pertes de chaleur du logement. L’air chaud monte et jusqu’à 30 %, voire plus, de la chaleur est perdue par le toit.

La laine minérale est le matériau le plus utilisé pour l’isolation de la toiture. Elle retient la chaleur à l’intérieur de la maison en rondin de bois et réduit ainsi de manière significative la consommation de chauffage. Le choix d’un chalet en rondin ayant une isolation écologique et durable a un double avantage environnemental, puisqu’il consomme moins d’énergie et n’utilise pas de matériaux supplémentaires pour l’isoler. Il est donc particulièrement important de trouver un moyen fiable d’arrêter les fuites d’air chaud par le toit.

Quel système de chauffage choisir ?

Il n’existe pas une seule et même méthode pour chauffer une maison en rondin de bois. Par conséquent, la réponse n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît à première vue. Le choix du système de chauffage peut être déterminé par divers facteurs. Une maison en rondin de bois peut être chauffée de plusieurs manières : cheminée, chauffage électrique, climatiseur, système de chauffage professionnel.

Lors de votre choix, prenez en compte le type de construction de la maison en rondin de bois, l’isolation et le temps que vous y passez durant l’hiver.  Par exemple, si vous n’avez pas l’intention d’occuper le logement toute l’année, il n’est pas utile d’investir dans un système complet de chauffage et de l’eau. Auquel cas, vous devrez maintenir une température d’environ 6 à 8° C pendant tout l’hiver afin d’éviter que l’eau ne gèle dans les radiateurs. Si vous avez l’intention d’utiliser la maison uniquement durant l’été, choisissez un système de chauffage qui ne nécessite pas de gros investissements, mais qui assure tout de même les besoins minimaux. Par exemple, un chauffage électrique ou un climatiseur chauffe une pièce assez rapidement et efficacement. Des appareils de 70-80 W / m² devraient suffire à chauffer une maison en rondin de bois isolée en hiver.

Pour assurer un haut niveau d’efficacité du chauffage électrique, vous pouvez utiliser des thermostats qui vous permettent de contrôler la température de manière automatique. En effet, en fonction de la température enregistrée par les capteurs, le chauffage s’allume ou s’éteint automatiquement. Cela permet de faire des économies sur les factures d’énergie et de rendre le système plus efficace. Une autre manière de chauffer un chalet en rondin est d’opter pour une cheminée. Cette dernière chauffe efficacement le logement et ne peut être utilisée qu’en cas de besoin. Le plus grand inconvénient est que lorsque la cheminée s’éteint, le chalet en rondin se refroidit assez rapidement. Donc si vous optez pour ce système de chauffage, un haut niveau d’isolation de l’habitat est nécessaire.

Enfin, ceux qui recherchent le moyen le plus efficace de chauffer une maison en rondin de bois, à long terme, devraient penser à opter pour un système de chauffage professionnel. Il permet non seulement de maintenir la température souhaitée durant la journée, mais aussi de garantir que toute la maison est chauffée de manière homogène, y compris le circuit d’eau, évitant ainsi le problème du gel en hiver.