SantéComment enlever un kyste sébacé ?

Comment enlever un kyste sébacé ?

Le kyste sébacé peut se développer partout. Indolore ou alors gênant, il peut passer totalement inaperçu. Mais il arrive que ce type de kyste présente une gêne particulière. Cela peut être d’ordre esthétique, surtout s’il s’est développé sur le visage, ou d’ordre du confort s’il devient douloureux.

Dans ces cas, il est possible de l’enlever ou de le faire enlever. Mais un kyste ne se perce pas sans précaution et il est important de savoir comment procéder pour effectuer un retrait du kyste sans risque de complications.

Qu’est-ce qu’un kyste sébacé ?

Qu'est-ce qu'un kyste sébacé ?

Le kyste sébacé est le type de kyste le plus fréquent. Il s’agit d’un trouble bénin et sans danger qui peut se développer partout sur le corps.

Le kyste sébacé résulte d’une accumulation de sébum sous la peau. La peau, par de nombreuses glandes sébacées, produit du sébum pour s’hydrater et se protéger des agressions extérieures.

Il faut noter qu’à côté de chaque follicule pileux est accolée une glande sébacée. Or, il arrive qu’une surproduction de sébum entraîne l’irritation du follicule pileux qui se trouve à côté. La glande sébacée s’obstrue alors et ne peut plus libérer le sébum. Le sébum s’accumule à l’intérieur de la glande, menant à la formation d’un kyste. Le follicule pileux est alors emprisonné dans la boule.

Dépendamment du type de kyste, celui-ci peut être plus ou moins dérangeant ou douloureux.

Le kyste sébacé qui se développe dans un lieu susceptible de subir des frottements est particulièrement dérangeant et peut devenir douloureux. Le kyste au dos par exemple présente moins de gêne et ne demande pas forcément à être enlevé.

Au contraire, le kyste pilonidal est un type de kyste particulier qui se développe dans le sillon inter-fessier. Celui-ci touche majoritairement les hommes bien qu’il reste assez rare. 1% des hommes qui développent des kystes développent un kyste pilonidal. Ce type de kyste est dérangeant et peut empêcher une personne de s’asseoir ou gêner la marche. Ce kyste demande généralement un retrait pour éviter de réduire la qualité de vie de la personne qui l’a développée.

Un kyste sébacé peut-il partir seul ?

Il arrive fréquemment que le kyste sébacé se résorbe spontanément. Celui-ci ne nécessite donc pas d’intervention. Le kyste peut se résorber 24h après sa formation pour plusieurs jours. L’important est de ne pas le toucher, surtout avec des mains sales pour éviter tout risque d’infection qui forcerait un retrait chirurgical.

Cependant, quelques personnes peuvent choisir de ne pas attendre que le kyste se résorbe et décider de le percer ou de le faire percer. Lorsque le kyste est dérangeant ou se situe dans une zone où le risque d’infection est plus élevé, il est préférable de le retirer.

Si le patient fait partie d’une population à risque, le retrait de la glande sébacée est la meilleure option puisque le risque de la formation de nouveaux kystes est plus élevé.

La population reconnue à risque concerne :

Acné sévère

Les personnes faisant de l’acné sévère

Les personnes qui manipulent des dérivés du chlore

Les personnes souffrant de la maladie de Verneuil

Solutions pour retirer un kyste sébacé

Il existe différentes façons de retirer un kyste sébacé devenu dérangeant ou douloureux. Bien que la tentation de percer un kyste est forte, il est plus recommandé de recourir à l’aide et l’expertise d’un professionnel pour effectuer un retrait net et sans risque d’infection.

Soigner un kyste dès son apparition

Au début de son apparition, le kyste est encore souple et la membrane de la glande sébacée ne s’est pas totalement enkystée. Il est donc possible de favoriser la libération du sébum et son dégonflement.

Pour cela, appliquez une compresse chaude sur le kyste durant 10 à 15 minutes. La compresse permet de soulager l’inflammation de la peau et surtout de dilater le pore, favorisant l’écoulement du sébum. Si vous procédez rapidement, il est possible de dégonfler le kyste. Attention cependant, une fois le kyste dur, cette solution est parfaitement inefficace.

Procéder à un retrait chirurgical du kyste

Procéder à un retrait chirurgical du kyste

Si le kyste est particulièrement dérangeant, placé dans une zone susceptible de mener à l’inflammation ou encore s’il est déjà infecté, il est alors nécessaire de procéder au retrait de celui-ci.

L’opération consiste en une légère incision sous anesthésie locale pour drainer le sébum et ainsi éliminer l’inflammation.

Il faut cependant noter que dans le cas d’une rechute et de la réapparition de kystes au même endroit, une ablation du kyste et de la glande sébacée est nécessaire.

Opter pour une opération laser

L’opération au laser est une petite révolution puisqu’elle permet d’utiliser le laser pour inciser la peau et faire sortir le sébum ou le pus dans le cas d’une infection. Cependant, il n’est pas possible de procéder à l’ablation de la glande via le laser.