SantéComment distinguer une fatigue articulaire d’une fatigue musculaire ?

Comment distinguer une fatigue articulaire d’une fatigue musculaire ?

Entre fatigue articulaire et fatigue musculaire, il est parfois difficile de faire la différence. Pourtant on ne soigne pas une blessure musculaire et une blessure articulaire de la même façon. Alors pour éviter les erreurs de diagnostic, voici comment distinguer une fatigue articulaire d’une fatigue musculaire !

Qu’est-ce qu’une fatigue musculaire ou articulaire ?

Pour bien distinguer une fatigue articulaire d’une fatigue musculaire, commençons par décrire le mécanisme de chacune de ces deux fatigues.

Les symptômes de la fatigue musculaire

La fatigue musculaire touche bien évidemment les muscles et résulte de micro-traumatismes généralement dus à des mouvements répétés, des gestes brusques, la pratique excessive d’un sport ou un manque d’étirements après une activité physique ou un effort.

Sollicité à outrance, le muscle s’asphyxie par manque d’oxygène et devient inflammatoire. L’inflammation musculaire se manifeste alors sous forme de crampes ou de contractures parfois très douloureuses.

La plupart du temps, la zone enflammée est chaude au toucher et douloureuse lorsque vous effectuez certains mouvements. Si la douleur musculaire se calme au repos, elle revient dès que le muscle est de nouveau sollicité.

Les symptômes de la fatigue musculaire
Source : shutterstock.com

Les symptômes de la fatigue articulaire

La première différence entre une fatigue articulaire et une fatigue musculaire est que la douleur au niveau des articulations ne se ressent que lorsque le corps est au repos.

En cas, de douleur articulaire, généralement, la douleur est plus intense le matin, au lever avec une raideur matinale durable. Une fièvre ou une fatigue excessive peuvent apparaître, ainsi qu’un gonflement ou une rougeur de la peau sur la zone concernée.

La fatigue articulaire est la conséquence d’une inflammation de la membrane qui se trouve entre et autour de l’articulation. Cette membrane, appelée synoviale, produit un lubrifiant qui facilite les mouvements et protège l’os : le liquide synovial. Lorsque la membrane est enflammée, elle produit du liquide en excès qui finit par s’accumuler dans l’articulation provoquant un œdème. On parle alors d’arthrite et elle peut prendre des formes plus ou moins graves : tendinite, bursite, voire une arthrite rhumatoïde qui est invalidante.

Les symptômes de la fatigue articulaire
Source : shutterstock.com

Quels remèdes contre les fatigues musculaires ?

Contre la fatigue musculaire, il n’y a qu’un seul remède : le repos ! Lui seul va soulager les douleurs musculaires et dissiper les symptômes inflammatoires.

Vous devez laisser du temps à votre corps pour que les fibres musculaires puissent se régénérer correctement.

Toutefois, pour une meilleure récupération, voici quelques bonnes pratiques :

  • Appliquez du froid sur votre muscle endolori.
  • Surélevez vos muscles ou utilisez des bas de contention pour favoriser une bonne circulation sanguine.
  • Adoptez un régime riche en nutriments essentiels : vitamines C et B, protéines, acides gras essentiels (oméga 3 et 6), magnésium et antioxydants.
  • Buvez beaucoup d’eau pour apporter les minéraux essentiels nécessaires pour vos muscles et votre organisme en général.
  • Demandez à votre médecin une prescription médicale pour des séances de kinésithérapie. Celui-ci pratiquera des massages thérapeutiques particulièrement efficaces pour les contractures musculaires.

Attention : ne confondez pas fatigue musculaire et faiblesse musculaire ! Cette dernière se caractérise par une perte de force musculaire et une sensation générale de fatigue. Au moindre doute, consultez votre médecin traitant !

Quels remèdes contre les fatigues musculaires ?
Source : shutterstock.com

Que faire contre les douleurs articulaires ?

À causes différentes, traitements différents ! Si la fatigue musculaire se traite avec du repos, la fatigue articulaire se soigne avec des exercices d’assouplissements !

Pour soulager la douleur au niveau de vos articulations, qu’il s’agisse d’une arthrose, d’une arthrite ou d’une polyarthrite rhumatoïde, voici la marche à suivre :

  • Faites des exercices pour assouplir vos articulations au réveil.
  • Appliquez du chaud sur l’articulation douloureuse.
  • Prenez des anti-inflammatoires et des antalgiques sur avis médical.
  • Pour améliorer le confort articulaire, prenez des compléments alimentaires tels que conua articulation à base de reine des prés et de manganèse.
  • Effectuez un massage sur la zone douloureuse avec de l’huile essentielle d’eucalyptus citronnée ou de gaulthérie.
  • Appliquez un cataplasme d’argile verte pour décontracter votre articulation.

Pour conclure : distinguer une fatigue articulaire d’une fatigue musculaire va vous permettre d’appliquer le bon traitement. Toutefois, il est toujours préférable de consulter un médecin pour avoir l’avis d’un professionnel. Il peut aussi s’agir d’un syndrome de fatigue chronique qui se traduit par une fatigue persistante et inexpliquée.