SantéComment dégager les voies respiratoires des mucosités ?

Comment dégager les voies respiratoires des mucosités ?

Vous vous mettez à tousser et à observer une substance blanchâtre et visqueuse être expulsée ? Il s’agit du mucus, une substance naturelle protectrice qui annonce le signe d’une infection ou d’une inflammation lorsqu’elle est produite en trop grande quantité. Certains remèdes permettent de dégager les mucosités lorsqu’elles sont déjà présentes et deviennent encombrantes. Autrement, l’on peut suivre le dicton Mieux vaut prévenir que guérir et adopter certaines habitudes pour épargner nos bronches et nos poumons.

C’est quoi le mucus ?

Le mucus est une sécrétion d’apparence visqueuse et claire, à l’image du blanc d’œuf cru. Elle peut revêtir d’autres couleurs comme le vert ou le jaune, lorsqu’elle contient des globules blancs, mais cette variation n’implique pas forcément un degré de dangerosité plus élevé. Composé majoritairement d’eau et minoritairement de protéines de grande taille, il est produit par certains organes et muqueuses.

Son rôle principal est de protéger les organes de diverses irritations et infections bactériennes qui s’introduisent dans l’organisme lors de l’inspiration. C’est une sorte de matière naturelle et protectrice dont il ne faut pas s’inquiéter. Lorsqu’il est produit de façon anormale, il devient toutefois le signe d’un problème de santé. Il est donc important de l’éliminer avec, par exemple, un appareil d’aspiration des mucosités, mais nous reviendrons plus en détail sur les manières de dégager les voies respiratoires.

Cela peut-il être dangereux ?

Les voies respirations étant agressées quotidiennement par la pollution, les changements de températures, l’effet de l’humidité, certains produits chimiques, il arrive que le mucus soit produit excessivement et devienne plus épais, cela annonce la présence d’une inflammation ou d’une infection de degrés de dangerosité différents. On observe souvent ce phénomène au niveau des bronches, ce qui provoque une toux grasse avec l’expulsion (expectoration) importante de mucus. Les causes à cette surproduction de mucus sont variées, il peut s’agir de :

  • – tuberculose
  • – bronchite
  • – tabagisme
  •  mucoviscidose
  • – d’irritations dues à des contaminants aériens
  • – asthme 
  • – d’intolérance à des produits laitiers

Vous soigner est essentiel pour éviter des surinfections et le mieux est de prendre rendez-vous avec votre médecin rapidement pour qu’il vous prescrive un traitement approprié. Cela est d’autant plus important de consulter au plus vite lorsque vous constatez la présence de sang, ce qui est révélateur d’un problème plus sérieux. 

Comment dégager les voies respiratoires en cas d’encombrement ?

Si vous observez un encombrement de vos voies respiratoires et la présence de mucus, il convient d’aller voir un professionnel de la santé pour définir les origines de ces maux.

Il pourra vous prescrire des médicaments adaptés. Il peut vous être prescrit un traitement de fond, ou bien temporairement des antibiotiques.

Si la surproduction de mucus est due à du tabagisme, seul le fait d’arrêter de fumer permettra de retrouver une production de mucus normale.

Si le mucus est la conséquence d’une exposition fréquente à des contaminants aériens, c’est également les définir et faire en sorte de ne plus être exposé qui permettra de retrouver des sécrétions saines.

Pour les personnes adeptes des soins naturels, l’on confère à l’eucalyptus et au romarin différentes propriétés sont celles de traiter l’inflammation des voies respiratoires, des bronches et de la gorge. Il est possible en accord avec l’avis de votre médecin de faire une cure de complément alimentaire afin de traiter ces problèmes. Autrement, vous pouvez également les consommer sous forme d’inhalation, d’infusion, ou bien par voie respiratoire en le diffusant avec un diffuseur, ou bien en déposant quelques gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir que vous pourrez respirer tout au long de la journée. 

Néanmoins, avant de prendre la moindre décision, il est important de consulter un professionnel de la santé qui pourra définir des périmètres et vous diriger vers les meilleures solutions. Même les soins naturels ne sont pas exempts de danger s’ils sont pris de la mauvaise façon. 

Comment prévenir l’encombrement des voies respiratoires ?

Parce que mieux vaut prévenir que guérir, il y a certains gestes qui vous permettront de limiter l’infection ou l’inflammation des voies respiratoires. Voici quelques exemples :

  • – Se protéger la gorge en cas de temps frais en portant des cols roulés et/ou des écharpes 
  • – S’hydrater régulièrement en buvant du café, de l’eau, du thé, de la tisane 
  • – D’arrêter de fumer ou d’éviter de commencer
  • – Aérer et humidifier régulièrement votre intérieur