Comment choisir un bon oreiller pour dormir ?

Bien être et diétique Comment choisir un bon oreiller pour dormir ?

En France, tout le monde m’utilise : compagnon du sommeil, on aime poser sa tête sur moi. Je peux être garni de plumes, de duvet, de mousse ou de latex. De dimensions variables, parfois moelleux, parfois plus ferme, je suis souvent rectangulaire, mais je peux être carré. On aime me recouvrir d’une taie sobre ou colorée, assortie au reste de la parure de lit. Je suis, je suis ? L’oreiller, bien sûr ! Mais savez-vous que pour passer une bonne nuit, le choix de votre oreiller n’est pas à prendre à la légère ? La qualité de votre oreiller influence la qualité du sommeil. Découvrez quelques conseils pour choisir un bon oreiller et dormir sur vos deux oreilles !

Les questions à se poser pour bien choisir son oreiller

Si choisir un oreiller avec soin est important, c’est parce que tous les oreillers ne vous conviendront pas. Par exemple, quand on a l’habitude de dormir sur le ventre, un oreiller trop épais risque de provoquer des douleurs cervicales, en provoquant une « cassure » au niveau de votre colonne vertébrale. Si vous êtes sujets aux allergies ou à l’asthme, un oreiller garni de plumes ou de duvets nécessitera un entretien fréquent pour éviter la présence d’acariens.

Le choix d’un oreiller, comme le choix d’une couette d’ailleurs, peuvent grandement améliorer la qualité de votre sommeil. Voici donc toutes les questions à se poser pour bien choisir son oreiller :

  • Est-ce que je dors plutôt sur le dos, sur le ventre ou sur le côté ?
  • Est-ce que j’ai tendance à changer de position dans la nuit parce que je bouge beaucoup dans mon sommeil ?
  • Est-ce que j’ai tendance à faire des allergies ?
  • Est-ce que je préfère un oreiller plutôt moelleux, dans lequel ma tête s’enfonce, ou plutôt ferme ?
  • Est-ce que je suis sujet à des douleurs aux cervicales ou à des maux de dos ?
  • Est-ce que je préfère un oreiller plutôt plat, ou qui me surélève la tête ?

Maintenant que vous avez les questions, voici les réponses pour vous aider dans le choix de l’oreiller qui accompagnera votre sommeil !

Les questions à se poser pour bien choisir son oreiller

Quel garnissage pour un bon oreiller ?

Avant toute chose, un bon oreiller est celui qui vous convient : toutes les morphologies et tous les dormeurs peuvent trouver l’oreiller de leurs rêves. Il n’y a donc pas non plus de bon ou de mauvais garnissage en soi : tout dépend de vous. Pour vous aider à choisir, voici les avantages, les inconvénients de chaque type de garnissage.

Type de garnissage

Avantages

Inconvénients

Plumes (garnissage naturel)

C’est un oreiller ferme (surtout s’il est 100% en plumes) mais confortable

À bien entretenir si on a des allergies et pour ne pas retenir l’humidité

Déconseillé aux personnes qui passent la nuit sur le ventre

Duvets (garnissage naturel)

Moelleux et aéré, il est naturellement gonflé par le duvet

Enveloppe bien la tête et la nuque

Régule naturellement l’humidité (donc adapté aux dormeurs qui ont tendance à transpirer)

Doit être bien entretenu si on a des allergies

Peut être trop mou pour ceux qui ont des douleurs cervicales

Fibres polyester ou microfibres

Forme un oreiller synthétique 100% hypoallergénique

Moelleux

Permettent une bonne aération

Tendance à « s’écraser » avec le temps, ce qui peut causer des douleurs cervicales

Mousse viscoélastique

Forme les oreillers dits « à mémoire de forme »

La mousse réagit à la chaleur et s’adapte à votre morphologie à tout moment de la nuit pour maintenir l’alignement tête, nuque et colonne vertébrale

Reprend tout seul sa forme initiale

Adapté pour ceux qui souffrent de douleurs cervicales

Peut tenir chaud l’été

Ne se lave pas à la machine

Peut accentuer la transpiration

Latex ou mousse à mémoire de forme

Forme les oreillers « ergonomiques »

Permet de limiter les mouvements nocturnes

La forme creusée au centre et surélevée aux extrémités permet un bon maintien de la tête

Ne passe pas à la machine

Moins confortable que l’oreiller à mémoire de forme quand il est en latex

Peut accentuer la transpiration

Quelle densité pour un oreiller mémoire de forme ?

Si vous optez pour un oreiller à mémoire de forme, il est important de savoir que différentes densités existent. Pour vous guider dans votre choix, sachez que :

  • La densité va influencer la fermeté de l’oreiller : plus il est dense, moins il sera moelleux et donc plus il sera ferme.
  • Plus l’oreiller est lourd, plus il est dense.
  • Une densité élevée conviendra à ceux qui dorment sur le dos, une densité moyenne aux dormeurs sur le côté, une densité plus faible à ceux qui dorment sur le ventre (on en revient au problème de la colonne vertébrale qu’il ne faut pas « casser » avec un oreiller trop dur quand on dort en position ventrale).

Quel type d’oreiller en fonction de sa façon de dormir ?

Vous l’avez déjà compris, il est très important de prendre en compte sa façon de dormir pour bien choisir son oreiller. Comme ce n’est pas le seul critère, il faut vous référer au tableau préférant, en gardant à l’esprit que :

  • Si vous dormez sur le ventre, il vaut mieux éviter les oreillers trop denses, trop épais et peu malléables. Préférez un oreiller plutôt moelleux qui assurera la rectitude de votre dos.
  • Si vous dormez sur le côté, un oreiller plus ferme sera conseillé, car il permet de combler le vide créé par votre épaule entre votre tête et le matelas.
  • Si vous dormez sur le dos, vous avez sans doute un peu plus le choix (c’est la position recommandée pour dormir). Cependant, évitez les oreillers trop mous et plats comme les oreillers trop hauts et trop durs : il est conseillé que votre tête s’enfonce au tiers de l’oreiller. Un oreiller ergonomique peut être tout indiqué pour cela !

Quel type d'oreiller en fonction de sa façon de dormir ?