La chirurgie des paupières : quand faut-il y recourir ?

SantéLa chirurgie des paupières : quand faut-il y recourir ?

La chirurgie des paupières et bien connue de celles et ceux qui ont recours à la chirurgie esthétique. Ici, on ne parlera pas de la technique spécifique destinée aux asiatiques qui souhaitent se faire débrider les yeux, mais bien de la chirurgie des paupières qui vise surtout à lutter contre les signes de l’âge. Quand peut-on penser à la chirurgie des paupières ? On vous explique.

En quoi consiste la chirurgie des paupières ?

La chirurgie des paupières est aussi appelée blépharoplastie (du grec « blepharon », qui signifie paupières) ou bien palbéroplastie (« palbéral » étant l’adjectif français qui désigne ce qui est relatif à la paupière).

Notez que la chirurgie des paupières est faite par un docteur en médecine, qui est chirurgien plastique, mais que l’opération peut relever soit de la chirurgie esthétique – on veut modifier ses paupières dans un but strictement esthétique, pour se sentir mieux dans son corps et retrouver son regard de jeunesse, soit de la chirurgie reconstructrice ou réparatrice. Dans la chirurgie reconstructrice ou fonctionnelle, l’Assurance maladie prend en charge des dépenses parce qu’il s’agit de réparer vos paupières, suite à un accident, à une lésion ou à une tumeur (si vous devez reconstruire des paupières brûlées par exemple) mais aussi lorsque votre champ de vison est diminué par vos paupières – on parle de gêne fonctionnelle.

Au-delà de la raison qui vous pousse à recourir à la chirurgie pour vos paupières, il existe deux grands types de chirurgies des paupières, selon la partie de vos paupières qui sera modifiée. On a en effet quatre paupières : deux paupières supérieures… mais aussi deux paupières inférieures.

  • Quand on modifie les paupières du bas, on parle de blépharoplastie inférieure : c’est souvent le fait de retirer les poches de graisse présentes sous ses yeux et qui rendent votre regard cerné, ou fatigué.
  • Quand on modifie les paupières du haut, c’est la blépharoplastie supérieure : ici, c’est plutôt quand on a le regard qui tombe parce que les paupières présentent un excédent de peau. La chirurgie des paupières visera donc à supprimer cette peau en trop pour agrandir le regard.
  • Dans certains cas, peut aussi modifier les quatre paupières à la fois.

Notez bien qu’il s’agit d’une intervention chirurgicale sur les paupières, et non pas sur les yeux : la blépharoplastie ne traite pas la myopie !

En quoi consiste la chirurgie des paupières ?
Source : shutterstock.com

Quand faut-il recourir à cette opération ?

Si votre vue est gênée par des anomalies de vos paupières, que cela constitue une gêne fonctionnelle, c’est lors d’une consultation avec un docteur en ophtalmologie que ce dernier pourra vous orienter vers une chirurgie des paupières. Ce sera notamment le cas lorsque le muscle releveur des paupières ne fonctionne plus bien (on parle de ptosis) ou lorsque c’est votre paupière inférieure qui se relâche et qui se « retourne » en laissant apparaître le blanc de l’œil (on parle d’ectropion). Cela peut aussi être le cas avec l’âge et l’apparition de tumeurs des paupières qui vont empêcher la bonne fermeture de vos yeux. Vous l’avez compris, il faut d’abord consulter un docteur qui vous prescrira une consultation avec un chirurgien, notamment si vous voulez avoir une prise en charge par l’assurance maladie.

Cependant, ce cas est assez rare : le plus souvent, on recourt à cette opération pour des raisons esthétiques, particulièrement à partir d’un certain âge lorsque la peau des paupières (comme de tout le corps en général) se distend et laisse apparaître des poches, ou que les paupières tombent. Par contre, il n’y a aucune obligation de faire une opération de chirurgie des paupières : cela se base sur votre propre sentiment vis-à-vis de votre visage et de vos yeux. Il n’y a pas d’âge précis pour faire ce genre d’intervention chirurgicale : les chirurgiens esthétiques opèrent plus fréquemment des hommes et des femmes de plus de 50 ans, mais si vous avez des poches sous les yeux plus précocement, vous pouvez aussi décider de faire cette opération. On vous met aussi en garde : choisissez avec soin votre chirurgien, il doit bien être docteur, titulaire d’un diplôme de médecine, et vous devez vous sentir à l’aise avec lui.

Retenez enfin que cette intervention chirurgicale, même si elle ne requière pas de rester longtemps à l’hôpital (et, selon les cas, vous n’irez même pas) ; nécessite forcément une anesthésie (générale ou locale selon l’opération), que vous aurez des fils de suture à garder quelques jours après l’intervention (que le médecin vous enlèvera lors d’une consultation post-opératoire), qu’il faut arrêter de fumer un mois avant l’opération pour faciliter la cicatrisation et que les cicatrices soient invisibles, et qu’il faut être sérieux dans l’application des soins après avoir été opéré pour accélérer la formation de ces cicatrices. Mieux vaut donc prendre rendez-vous pendant des vacances, quand vous avez le temps de récupérer et d’adopter ces bons gestes !

Quand faut-il recourir à cette opération ?
Source : shutterstock.com

Quel est le prix d’une blépharoplastie ?

Comme toute opération de chirurgie esthétique, il est difficile de donner le prix d’une blépharoplastie. Tout va dépendre du praticien que vous choisissez, des tarifs qu’il pratique, de la région où il est implanté, du type d’intervention chirurgicale dont vous avez besoin… Après une première consultation pour évaluer vos besoins et vos paupières, le docteur en chirurgie vous donnera un devis : le prix dépendra de l’opération envisagée, du nombre de paupières traitées, de la nécessité ou non de recourir à une anesthésie générale (et donc d’avoir une consultation avec un anesthésiste), du type d’hospitalisation.

Pour avoir quand même un ordre d’idée du prix, il vous faudra souvent compter au moins 1500 euros pour une blépharoplastie des paupières inférieures (si vous voulez traiter les poches) ou des paupières supérieures (si vous voulez traiter le relâchement des muscles). En général, la fourchette oscille entre 1500 et 2500 euros ; mais cela peut être plus. S’il faut opérer les quatre paupières, on sera plutôt au minimum à 3500 euros, et cela peut coûter plus cher.

Le prix d’une blépharoplastie est donc significatif, ce coût n’est pas remboursé par la sécurité sociale, et il faut bien réfléchir avant de se lancer dans cet acte opératoire qui n’est pas neutre. Cependant, certaines mutuelles peuvent vous aider à financer l’opération : renseignez-vous en amont et consultez un spécialiste de confiance pour retrouver les yeux de votre jeunesse !