CBD : la question de la dépendance

Bien être et diétiqueCBD : la question de la dépendance

Substance issue du cannabis, la légalité et les effets du CBD sur le corps font débat. La question de la dépendance liée à la consommation de CBD revient toujours. Focus sur les grandes questions sur le CBD : la dépendance, le taux légal de THC, les produits légaux, la législation française en vigueur et les précautions à prendre dans le cadre de la consommation du CBD.

Le CBD rend-il dépendant ?

La réponse est non, car le CBD n’est pas une drogue. En effet, il faut faire la différence entre l’addiction au cannabis et l’addiction au CBD.

Le cannabis est une plante qui comporte plusieurs molécules, comme les phytocannabinoïdes, les terpénoïdes, les flavonoïdes, le cannabidiol (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC). Parmi toutes ces molécules, seul le THC peut provoquer une addiction.

En effet, selon cet article de shopducbd.fr, le THC a un effet psychotrope, agissant sur le circuit de la récompense et de la motivation. Cette substance est ainsi directement liée à la dépendance, notamment car elle est responsable de l’augmentation des concentrations en dopamine dans les circuits mésolimbiques. Contrairement au THC, le CBD n’a pas d’effet psychotrope et ne rend donc pas dépendant.

cbd

CBD : quels sont les produits légaux ?

Même si le gouvernement est à la base défavorable à la légalisation du CBD, ce dernier peut être consommé et commercialisé légalement en France actuellement. Le marché du CBD est d’ailleurs en plein essor depuis l’arrêté de la Cour européenne de justice de novembre 2020, favorable à la commercialisation de la substance non psychotrope du chanvre. Le marché du CBD compte actuellement des centaines d’entreprises spécialisées dans la commercialisation et la fabrication de produits à base de CBD.

Pour éviter l’addiction, le THC dans le CBD doit être minimal. Pour être légal, un produit à base de CBD doit contenir moins de 0.2 % de THC. Mais quels sont les produits à base de CBD qui peuvent être consommés légalement en France ? La question se pose face à la diversité des produits proposés et le fait que les fleurs de CBD pourront bientôt être interdites. Passons en revue les CBD qui peuvent être commercialisés légalement à l’heure actuelle.

Les fleurs de CBD

Les fleurs de CBD sont des produits légaux actuellement, même si tout porte à croire qu’elles seront bientôt interdites en France. L’arrêté définitif qui interdit la vente de fleurs de CBD pourrait être publié fin 2021 et en début 2022.

Mais pour être légalement commercialisées, les fleurs de CBD sont soumises à une sélection rigoureuse. En effet, il faut respecter le taux de THC réglementé de 0,2 %.

Les produits cosmétiques à base de CBD

Le CBD est utilisé dans le domaine du bien-être et de la beauté depuis des millénaires. Aujourd’hui, le CBD se retrouve dans des produits cosmétiques comme les crèmes, les baumes pour les lèvres… Des marques proposent différents produits de soins et de bien-être comme les savons, les gels à base d’huile de CBD, les shampooings… En respectant les réglementations, les produits cosmétiques à base de CBD peuvent être commercialisés légalement en France.

L’huile de CBD

Les huiles font partie des produits les plus concentrés en CBD. Les huiles de CBD sont légales et peuvent être commercialisées et consommées légalement en France, à condition que leur taux de THC ne dépasse pas les 0,2 %. Pour rappel, l’huile de CBD est extraite des graines de cannabis et des tiges. Elles sont ensuite soumises à un traitement particulier avant d’être conservées dans des flacons en verre teinté. Cela permet de préserver au mieux les propriétés.

Des produits comestibles à base de CBD

Les produits comestibles à base de CBD sont aussi devenus très courants ces derniers temps : bonbons, l’huile de cuisine, chewing-gums, chocolats, infusions ou encore miel au CBD. Ils figurent parmi les produits légalisés à base de CBD, à condition qu’ils ne contiennent pas plus de 0,2 % de THC.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Même si le CBD n’est pas considéré comme dangereux, il faut quand même prendre des précautions particulières. En effet, comme toutes les substances qui possèdent des principes actifs, le CBD n’est pas entièrement dépourvu d’effets secondaires. Les risques d’interactions avec certains médicaments ne sont pas à écarter complètement.

D’abord, les produits contenant du CBD sont interdits aux moins de 18 ans. Il est également déconseillé pour les femmes enceintes d’utiliser et de consommer les produits à base de CBD. Comme il n’existe pas encore d’études sérieuses à ce sujet, les effets de cette molécule sur la gestation ne sont pas avérés. Il ne faut donc pas prendre de risque.

Les interactions du CBD avec les médicaments sont désormais possibles. Elles dépendent en grande partie des quantités consommées. Il est recommandé de réduire les doses au minimum et même de cesser la consommation de CBD pendant un traitement. Toutefois, selon les études, des effets bloquants pourraient être constatés. En ce moment, il n’y a pas encore de dose journalière à ne pas dépasser pour éviter les interactions. Toutefois, une personne qui suit un traitement doit demander l’avis de son médecin avant de prendre du CBD.

Selon les doses consommées, le CBD peut avoir différents effets secondaires. Parmi les principaux effets secondaires du CBD figurent la sécheresse buccale et l’irritation des voies respiratoires.

Chez certains individus, la consommation de CBD peut causer une légère somnolence et des étourdissements. Il est ainsi conseillé de réduire le dosage au minimum pour éviter ces effets secondaires. Une diminution des effets secondaires peut être constatée.

cbd

Pourquoi les fleurs de CBD vont-elles être interdites ?

Le projet d’interdiction de la légalisation du CBD en France a été publié le 21 juillet 2021. Ce projet d’arrêté va autoriser la vente du CBD, tout en interdisant la commercialisation des fleurs brutes.

Selon le gouvernement, cette restriction semble justifiée par des motifs d’ordre public et de santé publique. En effet, les fleurs brutes de CBD seraient propices à des consommations risquées et nocives, car elles sont généralement fumées et mélangées à du tabac.