DiététiqueCompléments alimentairesCannabis thérapeutique : où en sommes nous aujourd'hui ?

Cannabis thérapeutique : où en sommes nous aujourd’hui ?

Le projet a été porté par Olivier Véran, actuel ministre des Solidarités et de la Santé, et a été légèrement retardé du fait de la crise sanitaire, mais il est enfin là : l’expérimentation du cannabis thérapeutique (ou cannabis médical) est enfin une réalité en France depuis le 26 mars 2021.

Cette expérimentation a été lancée dans le but de recueillir des données sur l’efficacité et la sécurité du cannabis thérapeutique en plus de préparer les circuits de sa mise à disposition (prescription, délivrance, approvisionnement et suivi des patients).

Qui est concerné par cette expérimentation ? Quelles sont les actions du cannabis thérapeutique ? Nous revenons en détail sur le cas du cannabis thérapeutique en France et dans le monde.

Cannabis thérapeutique : expérimentation en France mais pour qui ?

Ainsi, le cannabis thérapeutique est aujourd’hui légal dans le cadre d’une expérimentation de deux ans (jusqu’en mars 2023) … mais pas pour tout le monde.

En effet, seul un certain nombre de pathologies lourdes sont concernées par l’usage de cannabis thérapeutique :

  • Douleurs neuropathiques ;
  • Certaines formes d’épilepsie sévères ;
  • Certains symptômes rebelles en oncologie liés au cancer ou au traitement anti-cancéreux ;
  • Certaines situations palliatives ;
  • Spasticité douloureuse accompagnant certaines maladies du système nerveux central (sclérose en plaques, etc.).

Ensuite, le cannabis thérapeutique pourra être prescrit aux patients à condition de constater un soulagement insuffisant ou une mauvaise tolérance des thérapies accessibles aujourd’hui (médicamenteuses ou non).

C’est finalement 3 000 patients qui peuvent participer à cette expérience sur base de volontariat (initiative individuelle ou suggestion d’un médecin) dans une des 215 structures volontaires sélectionnées par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Cette expérimentation est strictement encadrée grâce au travail conjoint des médecins (formés spécialement à cette occasion) et de l’ANSM, chargée de la mise en œuvre et du pilotage.

Attention : le cannabis thérapeutique contient du THC. En tant que stupéfiant, sa détention et son emploi sont illégaux en France. Seuls les patients sélectionnés dans le cadre de cette expérimentation peuvent profiter de la dérogation à cette interdiction générale.

Qu’est-ce que le cannabis thérapeutique ?

Le cannabis thérapeutique tel qu’il est décrit pour cette expérience est une forme de cannabis contenant à la fois du THC (tétrahydrocannabinol) et du CBD (cannabidiol). Les proportions de l’un et de l’autre pourront alors varier selon les besoins de chaque patient (prescription du médecin).

Au cours de cette expérimentation, le cannabis thérapeutique pourra être soit inhalé (vaporisation de sommités fleuries) soit consommé par voie orale (huile, comprimé). Il ne pourra pas être fumé.

Qu’est-ce que le CBD ?

Au même titre que le THC, le CBD est un composant que l’on extrait du chanvre (cannabis). Cependant, cette substance ne possède pas les mêmes effets que son cousin sur notre organisme.

En effet, le CBD n’est pas psychotrope, ne génère pas un effet de dépendance et est très bien toléré dans notre corps. Le CBD aurait de nombreux effets bénéfiques comme l’apaisement des douleurs physiques, la réduction du stress, faciliter l’endormissement, etc.

Le cannabidiol n’est pas un stupéfiant et sa consommation est donc parfaitement légale en France quand il est consommé seul. Ainsi, même si vous ne participez pas à l’expérimentation sur le cannabis thérapeutique, vous pouvez légalement et librement consommer du CBD d’ailleurs Cliquez-ici pour découvrir des produits à base de CBD.

Quelles sont les actions du cannabis thérapeutique ?

Cette expérimentation française vise à recueillir un certain nombre de données sur l’usage du cannabis thérapeutique. Néanmoins, des expérimentations ont déjà eu lieu à travers le monde pour étudier les actions du cannabis médical sur le corps.

Voici quelques actions potentielles du cannabis thérapeutique selon la science :

  • Prévention de crises d’épilepsie ;
  • Stimulation d’appétit ;
  • Diminution des effets secondaires des chimiothérapies ;
  • Lutte contre la dépression ;
  • Apaisement des douleurs chroniques (sclérose en plaque, etc.) ;
  • Réduction des tremblements de la maladie de Parkinson ;
  • Limitation de la progression de maladies neurodégénératives comme Alzheimer.

Où en est la réglementation dans le monde ?

Cette expérimentation du cannabis thérapeutique n’est qu’un premier pas vers son éventuelle légalisation en France. Sur ce sujet, nous sommes d’ailleurs particulièrement en retard par rapport à nos voisins aux quatre coins du globe.

C’est l’Amérique du Nord qui est finalement en avance sur son temps​​ grâce au Canada (premier pays du G7 à légaliser le cannabis récréatif) et à la légalisation du cannabis thérapeutique dans 33 des 50 états des États-Unis.

En Europe, la tendance est à la tolérance (Espagne, Luxembourg…) tandis que les Pays-Bas ont légalisé le cannabis depuis plusieurs décennies déjà.

Remarque : dans un cadre récréatif, la consommation de cannabis reste illégale dans une grande majorité de pays dans le monde.

Entre décriminalisation, tolérance et légalisation, le chemin à parcourir pour le cannabis est encore long !

Source : https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/cannabis-a-usage-medical/cadre-et-mise-en-oeuvre-de-lexperimentation-du-cannabis-medical