RèglesLes douleurs menstruellesAstuces pour mieux vivre son syndrome prémenstruel

Astuces pour mieux vivre son syndrome prémenstruel

70 % des femmes souffrent du syndrome prémenstruel. Cela se traduit essentiellement par des douleurs physiques. Ces troubles sont notamment dus à un déséquilibre hormonal et minéral. Le stress et les variations d’humeur peuvent s’ajouter à l’inconfort. Voici quelques astuces pour mieux vivre son syndrome prémenstruel.

Prendre soin de soi avec un bon bain chaud

Un bon bain chaud est approprié pendant la période prémenstruelle. La chaleur apporte  à la fois confort et relaxation. La chaleur détend efficacement et donne au corps le réconfort dont il a besoin pendant cette période. C’est une excellente manière d’apaiser la douleur et de dissiper le stress accumulé pendant la journée. Le soir est donc le moment idéal pour profiter du bain afin de mieux vivre son syndrome prémenstruel.

L’eau chaude agit directement sur la peau et estompe les douleurs au niveau des muscles. Elle apaise les crispations et laisse place à la détente. La chaleur du bain soulage aussi la fatigue couramment ressentie avant les règles. C’est donc l’idéal pour celles qui ont du mal à dormir à cause de la douleur. Le bain chaud favorise le sommeil en homogénéisant la température du corps.

Prendre soin de soi avec un bon bain chaud
Source : shutterstock.com

Ne pas freiner sur le grignotage

Le syndrome prémenstruel a tendance à augmenter l’appétit pour certaines femmes. Cette envie est notamment due aux fluctuations de l’humeur et aux variations hormonales. De multiples changements s’effectuent dans le corps, pas seulement au niveau utérin. Ce qui explique qu’il demande davantage d’énergie pour fonctionner normalement. Cette recherche de calories supplémentaires se traduit le plus souvent par des fringales à divers moments de la journée.

Le grignotage avant la période des règles n’est donc pas forcément à proscrire. Il contribue à couvrir les besoins énergétiques du corps. Néanmoins, il est préférable de bien choisir son alimentation. Le corps ne recherche pas seulement des calories en plus. Il a surtout besoin de nutriments pour l’aider à affronter cette période. 

Le magnésium et les vitamines sont les ennemis de la fatigue. Il est donc important de les intégrer dans la routine prémenstruelle. Le chocolat noir est bien connu pour soulager la douleur des règles. Le poisson gras, les légumes verts, les noix et les fruits sont également à privilégier. 

Certains aliments sont en revanche à éviter pendant cette période. Il s’agit entre autres du lait et ses dérivés, de la viande rouge et du gluten. Ceux-ci risquent d’accentuer davantage la douleur et les inflammations.

Ne pas freiner sur le grignotage
Source : shutterstock.com

Tenter les méthodes de médecine douce

cbd Le Chanvrier Français propose une alternative naturelle pour calmer les troubles physiques et psychologiques avant les règles. Le cannabidiol permet de lutter contre les inflammations et les mauvaises humeurs. Il est possible d’en prendre en huile et capsules. D’autres plantes sont également réputées pour posséder des vertus antidouleurs, anti-inflammatoires et antispasmodiques. Ce sont tous des bienfaits dont l’organisme a besoin pour affronter les changements.

La phytothérapie apporte sa contribution en proposant les vertus de diverses essences :

  • le ginkgo biloba ;
  • la sauge ;
  • le ginseng, etc.

Un massage aux huiles essentielles et les tisanes offrent d’excellents résultats. L’ostéopathie est aussi utilisée pour prévenir et estomper les maux.

La médecine douce apporte différentes solutions pour mieux vivre son syndrome prémenstruel. L’homéopathie propose entre autres de rééquilibrer les hormones du corps grâce aux principes actifs suivants :

  • du folliculinum pour une action généralisée ;
  • du nux moschata pour vaincre l’irritabilité ;
  • de l’actea racemosa pour apaiser les douleurs.

Les doses sont à ajuster en fonction de chaque patiente.

La bouillotte : votre plus précieuse amie pendant cette période

La chaleur convient tout à fait pour mieux vivre son syndrome prémenstruel. Elle dénoue les tensions localisées et contribue au bien-être. La chaleur influe notamment sur le flux sanguin et soutient la bonne humeur. Elle prouve son efficacité même quand la douleur culmine.

Une bouillotte est recommandée pour calmer les douleurs :

  • au niveau du dos ;
  • dans la zone pelvienne ;
  • abdominales ;
  • des muscles en général.
La bouillotte : votre plus précieuse amie pendant cette période
Source : shutterstock.com

Une bouillotte est une alternative au bain pour se détendre. Les modèles portables ont l’avantage d’être faciles à emmener partout, même au bureau. Certains ont d’ailleurs une forme très pratique en sac. Il suffit de poser la bouillotte contre la zone inconfortable pour ressentir l’apaisement. La relaxation est pratiquement instantanée.