Arthrite : symptômes, causes et traitements

SantéArthrite : symptômes, causes et traitements

Vos articulations vous font souffrir ? Peut-être s’agit-il d’arthrite ? Oui, mais laquelle ? Arthrite infectieuse, arthrite inflammatoire, arthrite réactionnelle… Il n’existe pas une, mais plusieurs types d’arthrites ! Arthrite : symptômes, causes et traitements, Missions Santé vous aide à comprendre cette pathologie très douloureuse et fortement invalidante.

L’arthrite : c’est quoi ?

Souvent confondue avec l’arthrose, qui est due à une altération du cartilage, l’arthrite correspond, quant à elle à une inflammation.

L’arthrite est une affection inflammatoire, appelée autrefois rhumatisme, qui peut être aiguë ou chronique et qui peut toucher plusieurs articulations à la fois. On parle alors de monoarthrite lorsqu’une seule articulation est touchée et d’oligoarthrite lorsque l’inflammation impacte plusieurs articulations.

Mains, pieds, genoux, hanches et vertèbres sont les articulations les plus atteintes. L’articulation devient alors chaude, gonflée, douloureuse, raide, présentant parfois une rougeur, qui dans les cas extrêmes finit par se déformer définitivement.

La pathologie touche près d’un Français sur deux, femmes et hommes indifféremment, et si elle impacte surtout les personnes de plus 50 ans, elle peut également affecter les enfants.

L’arthrite : c’est quoi ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les symptômes de l’arthrite ?

Il existe de nombreuses formes d’arthrite, mais globalement elles présentent toutes les mêmes symptômes inflammatoires : gonflements, raideurs, rougeurs, sensation de chaleur et douleurs invalidantes.

L’arthrite a une caractéristique propre qui la différencie de l’arthrose : ses douleurs réveillent la nuit. Si les deux pathologies présentent des symptômes similaires (douleurs à froid par exemple), les douleurs de l’arthrite au repos sont plus intenses et les articulations nécessitent un déverrouillage bien plus long (environ 30 minutes, contre 2/3 minute pour l’arthrose).

Concrètement, pour identifier les symptômes de l’arthrite, voici quelques indices :

  • Vos articulations sont raides au réveil et il vous faut du temps avant de retrouver leur mobilité.
  • Les douleurs vous réveillent la nuit.
  • Vos articulations vous font souffrir dès qu’elles redeviennent inactives.
  • L’activité physique atténue vos douleurs et redonne de la mobilité à vos articulations.
  • Vos gestes sont moins amples.
  • Selon le type d’arthrite dont vous souffrez, celle-ci peut s’accompagner de fièvre (arthrite infectieuse bactérienne notamment).

Quels sont les symptômes de l’arthrite ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les causes ?

Les causes de l’arthrite sont nombreuses et entraînent donc des formes différentes de la pathologie.

Parmi les formes les plus fréquentes, il y a :

  • L’arthrite infectieuse : elle est causée par un germe (généralement une bactérie, mais il peut aussi s’agir un virus ou d’un champignon).
  • L’arthrite juvénile : elle touche les enfants, souvent avant 16 ans, et est dite idiopathique. C’est-à-dire que sa cause est inconnue. C’est une maladie rare, on compte moins de 1 cas sur 2000, qui impacte là aussi autant les filles que les garçons.
  • La polyarthrite rhumatoïde : c’est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que là où le système immunitaire est censé protéger le corps des infections, il s’attaque à l’organisme. En l’occurrence ici à la membrane qui recouvre les articulations. La cause de cette maladie inflammatoire est inconnue et elle ne se guérit malheureusement pas.
  • La goutte : cette forme d’arthrite est causée par la formation de cristaux (acide urique) dans les articulations. Le système immunitaire en s’attaquant à ces cristaux entraîne des douleurs, de la rougeur et l’enflure de l’articulation.
  • La spondylarthrite ankylosante : elle affecte la colonne vertébrale et les articulations sacro-iliaques. C’est également une maladie auto-immune où le système immunitaire attaque les ligaments et les tendons fixés aux vertèbres. Les os finissent par s’éroder et l’organisme, en essayant de se réparer, forme de nouveaux tissus osseux qui finissent par fusionner et se souder. La colonne vertébrale devient alors rigide et douloureuse.

Quels traitements possibles ?

Les traitements vont également dépendre des différentes formes d’arthrites, mais il faut savoir que la pathologie ne se guérit pas. Les traitements consistent uniquement à soulager les symptômes inflammatoires et à maintenir la mobilité des articulations.

  • Les médicaments : il s’agit essentiellement d’anti-inflammatoires. Ils peuvent être complétés par un traitement de fond tel que le méthotrexate qui permet de réduire l’activité du système immunitaire.
  • La chirurgie : une synovectomie ou une pose de prothèse peut être envisagée en cas de forte déformation articulaire.
  • L’activité physique : la natation, le cyclisme ou la marche sont bénéfiques pour retrouver une souplesse articulaire.
  • Les médecines douces : acupuncture, homéopathie, phytothérapie, thermalisme… Il existe plusieurs solutions alternatives très efficaces.
  • Le CBD : plusieurs études ont démontré l’efficacité des produits au CBD sur l’arthrite. L’huile de CBD, que vous trouverez ici, va soulager durablement vos douleurs articulaires et vos inflammations et vous aider également à mieux dormir.

Quels traitements possibles ?
Source : shutterstock.com

Pour finir : si vos articulations vous font souffrir, n’hésitez pas à consulter un médecin. Celui-ci établira un diagnostic précis grâce à une analyse de sang ou une ponction articulaire. Une radiographie, parfois une IRM ou un scanner permettront ensuite d’identifier le degré des atteintes articulaires.