SantéSeniors5 questions que l'on se pose sur les appareils auditifs

5 questions que l’on se pose sur les appareils auditifs

Grâce à la nouvelle mesure 100 % santé, certains appareils auditifs sont pris en charge à 100 %. C’est une bonne nouvelle pour les patients atteints d’une défaillance auditive. Néanmoins, avant de porter son premier appareil, des questions nous viennent forcément en tête. Qui peut faire une ordonnance pour un appareil auditif ? Combien de temps porter l’appareil ? A quelle fréquence faut-il le changer ? Que faire en cas de perte ? Nous vous éclairons sur 5 points à connaitre concernant les appareils auditifs.

Faut-il une ordonnance pour appareil auditif ?

Pour obtenir une prothèse auditive telle que les appareils auditifs intra-auriculaires, les appareils auditifs contour d’oreille, ou les appareils mini-contour, il est indispensable d’avoir une ordonnance. Sans la prescription médicale d’un ORL ou d’un médecin traitant, vous n’aurez pas la possibilité de vous fournir une aide auditive. En effet, sans test auditif, il est impossible de déterminer vos besoins.

Votre ordonnance est d’ailleurs valable un an. Elle peut être renouvelée par votre ORL, mais également par votre médecin traitant. Au niveau de la prise en charge, la sécurité sociale rembourse à 100 % les appareils auditifs de classe I. Les appareils de classe II sont moins bien remboursés, mais avec votre complémentaire santé, vous devriez avoir un reste à charge raisonnable.

Combien de temps faut-il porter un appareil auditif ?

Huit heures, c’est le nombre d’heures minimum indiqué par les ORL. Vous devez donc porter votre appareil auditif au moins 8 heures par jour. Plus vous porterez votre appareil auditif, plus votre écoute sera confortable et plus, vous serez habitué à le porter et entendre avec. Vous allez retrouver plus rapidement vos réflexes de compréhension. En outre, en portant systématiquement votre appareil auditif, votre nerf auditif sera stimulé, tout comme votre cerveau. C’est ce qui permet de maintenir vos capacités de compréhension.

Bien entendu, chaque patient doit s’adapter à son appareil et certains peuvent prendre plus de temps à s’y habituer. D’ailleurs, il est possible que certaines gênes soient ressenties lorsque vous portez votre appareil les premières fois : sensation d’occlusion si vous portez un appareil intra-auriculaire, résonance de votre voix, bruits dérangeants… Ces sensations de gêne sont normales le temps que vous vous habituiez à votre appareil auditif. Par conséquent, continuez à le porter le plus longtemps possible, afin de vous habituer rapidement.

Peut-on connecter son appareil auditif à son smartphone ?

Il est effectivement possible de connecter son appareil auditif à son smartphone. Pour cela, votre appareil auditif doit être compatible avec votre téléphone. Certains appareils auditifs sont compatibles avec iOS (Apple), d’autres avec Android (Samsung, Nokia, Huawei, etc). Cette connexion permet de recevoir directement le son sur votre smartphone.

En règle générale, pour appairer votre aide auditive à votre smartphone, il suffit de vous rendre dans les paramètres de celui-ci et de chercher les appareils connectés. Sélectionnez votre appareil dans la liste qui s’affiche.

Source : Shutterstock – Par Andrey_Popov

Faut-il renouveler son dispositif auditif ?

Les appareils auditifs, comme tous les appareils électroniques, ont une durée de vie limitée. Il faudra ainsi le changer. Il existe deux raisons principales pour lesquelles il convient de changer d’appareil auditif. D’une part, la durée de vie et les pannes qui peuvent survenir. D’autre part, avec les avancées technologiques, vous pouvez bénéficier d’un appareil plus performant et plus esthétique.

Il faut également savoir que la durée de vie moyenne d’une prothèse auditive est de 4 à 6 ans. La marque, la forme de l’appareil, ses conditions d’utilisation et d’entretien vont d’ailleurs avoir un rôle important concernant la longévité de ces appareils.

Qu’en est-il de la prise en charge lorsqu’on change son appareil auditif ? Il est possible pour vous de bénéficier d’une prise en charge par la sécurité sociale et la mutuelle, si vous respectez les conditions suivantes :

  • le délai de garanti (4 ans) est dépassé
  • vous avez une nouvelle prescription médicale
  • votre appareil actuel n’est plus fonction
  • votre appareil n’est plus adapté à votre santé auditive actuelle

Que faire si l’on le perd ?

Qui n’a jamais perdu ou cassé un accessoire électronique ? Les dispositifs auditifs n’échappent pas à la règle. Malheureusement, en cas de perte ou de casse, la sécurité sociale ne prendre pas en charge votre nouvel appareil. Au vu du coût d’un tel appareillage, vous avez des solutions pour vous prémunir contre la perte ou la casse. Effectivement, il existe des assurances avec extensions de garanties couvrant les appareils auditifs. Généralement, le montant du remboursement est croissant en fonction de la date à laquelle vous perdez votre appareil. Plus il est ancien, mieux, vous serez remboursé.

Enfin, vous avez la possibilité d’opter pour un appareil avec un GPS intégré. Ainsi, il suffira pour vous d’ouvrir l’application mobile dédiée afin de localiser votre dispositif auditif. En revanche, les appareils ayant une faible autonomie (24 h), il faudra vous rendre compte rapidement de la perte pour pouvoir activer la géolocalisation. Une fois l’appareil déchargé et éteint, il n’est plus possible de le localiser puisqu’il n’émet plus de signal.