Prothèses PIP: l’AFSSAPS une fois de plus pointée du doigt

L’AFSSAPS sera-t-elle une nouvelle fois emportée par un scandale sanitaire ? Ses défaillances dans l’évaluation du Médiator ont conduit à une refonte générale de son fonctionnement. Aujourd’hui, le scandale des prothèses mammaires défectueuses PIP éclabousse l’institution à qui on reproche sa « négligence ».

Crédit photo AFP

« PIP: l’AFSSAPS encore aux abonnées absentes » titre Jean-Yves Nau sur son blog. Cet ancien journaliste santé du journal Le Monde pointe « les défaillances  » de l’institution dans l’affaire des prothèses PIP.  En effet, en 2000, l’agence sanitaire américaine, la Food and Drug Administration, dépêchait auprès de la société varoise PIP un inspecteur chargé de vérifier la conformité de prothèses exportées outre-atlantique et qui mettait en lumière dans un courrier daté du 22 juin 2000 un certain nombre d’anomalies.

« Si la FDA était au courant de ces anomalies, l’Afssaps pouvait-elle ne pas savoir?  » interroge Jean-Yves Nau au moment où l’avocat de PIP accuse l’agence de négligence estimant qu’elle « n’avait pas le droit [...] d’ignorer » les pratiques de la société.

Benjamin Azogui

Publié le 2 janvier 2012

Partager

Publier un commentaire