Sur Internet, les victimes de prothèses mammaires PIP racontent

Crédit photo AFP

« Il aura fallu l’annonce de 2 décès et de 4 cas de cancers chez des porteuses de ces prothèses frauduleuses pour ramener ce scandale sanitaire sans précédent sur le devant de l’actualité ». Sur le site des porteuses de prothèses mammaires PIP, Joelle raconte son combat.

Fin mars, éclatait le scandale des prothèses PIP. Ces implants mammaires ont un risque élevé de rupture ce qui entraînerait la diffusion dans le corps d’un silicone à usage industriel et non médical. Les récents décès de porteuses de prothèses PIP ont donné une nouvelle ampleur à ce scandale. En France, près de 30 000 femmes en sont porteuses et sont donc potentiellement en danger.

Joëlle, l’auteure du site des porteuses de prothèses mammaires PIP, raconte son histoire personnelle et témoigne des graves problèmes médicaux causés par l’ implantation d’une prothèse mammaire PIP défectueuse. Indignée, elle relate son combat au sein du Mouvement de Défense des Femmes Porteuses d’Implants et de Prothèses (MDFPIP).

Mercredi 14 décembre , le ministère de la Santé a réuni un comité de suivi des victimes des prothèses mammaires PIP auquel ont été conviés les représentants d’associations de victimes, dont Joëlle qui promet de maintenir la pression.

A lire également sur le sujet, le billet d’un avocat marseillais.

Benjamin Azogui

Publié le 15 décembre 2011

Partager

Publier un commentaire