Les cliniques et hôpitaux privés

Le poids de l’hospitalisation privée dans l’offre de soins

Chiffres clés:

En France, ce sont plus de 1100 cliniques et hôpitaux privés de France qui assurent chaque année :

  • 67 % de la chirurgie ambulatoire
  • 55% des opérations chirurgicales
  • La moitié des traitements anti-cancéreux
  • 30 % des accouchements
  • 2 millions de passage dans les services d’urgences
Source: Rapport sectoriel édition 2011 – Cliniques et hôpitaux privés au coeur du système de santé. FHP et Groupe Montaigne.

Nos engagements

L’hospitalisation privée regroupe des établissements à taille humaine dans lesquels chaque patient bénéficie d’un accueil et d’un suivi personnalisés dans toutes les grandes spécialités médicales : médecine, chirurgie, obstétrique, soins de suite et de réadaptation, cancérologie, dialyse, psychiatrie.

Nous mettons en œuvre tous les moyens nécessaires pour assurer une prise en charge globale et personnalisée de la personne hospitalisée, sur le plan technique, humain, médical et hôtelier.

Nous sommes en effet conscients des priorités qui sont les vôtres lorsque vous choisissez d’être hospitalisé dans un établissement de santé privé :

  • la qualité des soins
  • le professionnalisme des équipes soignantes
  • l’humanité de l’accueil
  • le confort

Nos valeurs

L’hospitalisation privée tire sa force de ses deux valeurs essentielles : liberté et efficience.

  • liberté du choix de l’établissement de santé pour les patients
  • combinaison de l’excellence des soins et de l’efficacité économique (dynamisme, réactivité)

La complémentarité des acteurs hospitaliers: une garantie de qualité et de progrès pour tous les patients

Acteur majeur et partenaire actif du système de santé, l’hospitalisation privée contribue efficacement à couvrir les besoins médicaux dans tous les bassins de population et auprès de tous les patients, sans distinction économique ou sociale.

Etre présent sur l’ensemble du territoire, c’est nous engager à maintenir l’accès à des services de santé performants tout en contribuant de manière significative à la maîtrise des dépenses de santé. Par la création d’une saine émulation au sein du système de soins, nous avons à cœur de mettre au service de l’excellence médicale et d’une prise en charge personnalisée du patient notre vision entrepreneuriale de l’hôpital.

Nos missions au sein du système de soins:

  • offrir des réponses au plus près des besoins et participer à la lutte contre la désertification médicale en régions
  • faire prévaloir une vision et un projet hospitaliers qui concilient continuité, globalité et dynamisme
  • favoriser la proximité en inventant des nouveaux lieux de soins
  • nous impliquer davantage encore, en partenariat avec le secteur public, dans les grandes missions de santé publique (services d’urgences, formation des jeunes médecins…)

Une démarche qualité et sécurité, dans une double dimension médicale et humaniste :

  • Des orientations fortes, garanties par la certification HAS :

La certification HAS : une reconnaissance officielle

Tous les 4 ans, les experts de la Haute Autorité de Santé effectuent une visite d’évaluation dans les établissements en vue de l’accréditation. Outre la qualité et la sécurité des soins, ils examinent les méthodes de management et de gestion des risques, la prise en charge des patients, les ressources humaines,…

Une certification sans recommandation (3 étoiles) garantit un  perfectionnement continu de la qualité et de la sécurité des soins.

  • Les établissements se sont dotés de commissions internes pour assurer la qualité et le bon fonctionnement des services offerts durant les soins.
  • Lutter contre la douleur, parce qu’avoir mal n’est plus aujourd’hui une fatalité et que le droit de recevoir des soins pour soulager la douleur est inscrit dans le Code de santé publique (article L.1110-5)

Les CLUD (Comités de Lutte contre la Douleur)

Le droit de recevoir des soins pour soulager la douleur est inscrit dans le Code de santé publique (article L.1110-5).

Les Comités de Lutte contre la Douleur sont chargés de la mise en œuvre et du suivi des actions pour prévenir et traiter la douleur au sein des établissements. Leurs principales missions consistent à :

  • mettre en place des moyens permettant évaluer l’intensité des douleurs et de leurs conséquences
  • établir des protocoles permettant de lutter contre toutes les douleurs
  • évaluer les actions de prévention

-          Prévenir les infections nosocomiales

Inscrite dans la démarche de qualité et gestion globale des risques, la lutte contre les infections nosocomiales est assurée dans chaque établissement par un CLIN depuis 1988.

La  mission du CLIN s’articule autour de quatre axes :

  • la prévention, basée sur des recommandations de bonnes pratiques d’hygiène
  • la  surveillance
  • la  formation de l’ensemble des professionnels de l’établissement
  • l’évaluation périodique de ces programmes et de leurs résultats

Les actions menées par le CLIN répondent à la fois aux directives ministérielles, qui soulignent depuis plusieurs années la nécessité de veiller à la sécurité des soins en se protégeant du risque infectieux et aux exigences internes des établissements qui, conscients de la nécessité de veiller à la sécurité des soins,  se prémunissent contre le  risque infectieux. Car si le risque zéro en matière de santé n’existe pas, les patients sont toutefois en droit d’attendre que toutes les mesures soient prises en interne pour les éviter la propagation des infections.

Composé du directeur d’établissement et d’une équipe pluridisciplinaire (médecins et soignants, pharmaciens, spécialistes de l’hygiène), le CLIN se réunit plusieurs fois par an. Il est relayé dans tous les services de soins par une équipe opérationnelle d’hygiène.

Une présentation synthétique du programme annuel de lutte contre les infections nosocomiales vous est remise avec le livret d’accueil lors d’une hospitalisation.

Mis à jour le 12 mars 2012

Partager

Publier un commentaire